ASYNCHRONIES EN VENTILATION MECANIQUE

 

 

Les désynchronisations ventilateur/patient ne sont pas rare.  Elles se définies comme l’absence de simultanéité entre les mouvements respiratoire du patient et les volumes délivré par le respirateur. Cela se manifeste par une lutte des muscles accessoire du patient, car il y a un décalage entre l’inspiration du patient et l’insufflation du respirateur.

Il existe de multiple forme de désynchronisation 

L’EFFORT INEFFICACE

C’est lorsque que l’effort inspiratoire du patient est insuffisant pour générer un déclenchement du respirateur. Cet effort inefficace né d’une PEPi du patient, (cf. cours auto pep) lié à sa pathologie comme svt chez les AAG, BPCO. L’effort inefficace peut se retrouvé chez les patient en VSAI (le patient à trop d’aide ?) comme chez les patients en VAC si ils sont peu sédatés.

En pratique pour réduire ce phénomène, il faudra baisser les volumes et allonger le I/E pour favoriser le vidange et donc limiter l’hyper inflation dynamique, mais également repérer le PEPi, et la contrer par une PEPe d’environ 4/5° pour diminuer l’effort nécessaire du patient au déclenchement du respirateur.

EN VAC

Il faut surveiller :

-       Sa clinique, en comptant le nombre de fréquence du patient au niveau thoracique, si le nombre est supérieur à la fréquence mesuré par le respirateur, on est en présence d’effort inefficace.

-       Ses courbes de débit à la recherche d’un « décroché » signant l’effort inefficace, puis soit baisser le seuil du trigger, soit baisser l’aide de sorte à réduire l’hyperinflation du patient.

Sans titre 1

Sans titre

EN VSAI / VSPEP

La courbe de débit expiratoire, ne revient pas sur la ligne de base avec un nouveau cycle inspiratoire, ce qui témoigne d’une vidange incomplète du poumon. (Auto PEP)

Sans titre2

 

DOUBLE DECLENCHEMENT

Il s’agit de 2 cycles respiratoire successifs séparer par un temps expiratoire très court, voire inexistant. Cela se produit lorsque le patient fait de grand effort en VAC (suspecté une augmentation des besoins) soit lorsque les réglages du respirateur ne sont plus adapté au patient (volume ou débit insuffisant, ainsi le patient ne termine pas son effort avant de déclencher le 2° cycle du ventilateur).

L’association de petits volumes et de haut débit, raccourcit le Ti jusqu’à devenir plus court que le Ti neural du patient, et provoquer des double déclenchements.

Sans titre3

AUTODECLENCHEMENT

C’est le fait d’avoir des cycles délivré par le respirateur, alors que le patient n’a pas fait d’effort de demande. L’auto déclenchement est souvent retrouvé, lorsque le patient tousse, déglutie, ou que le trigger inspiratoire est réglé trop bas.

Sans titre4

DEBIT TROP FAIBLE

Il s’agit d’une asychronie dans la phase de pressurisation, se définissant par un débit inspiratoire trop faible par rapport à la demande ventilatoire du patient, on retrouvera une courbe d’aspect concave (courbe Pression/volume) lors des montées en pression

Sans titre5

INSPIRATION PROLONGE

Doit suspecté une fuite dans le circuit, le respirateur continue de pousser car le débit reste supérieur à la valeur du trigger expiratoire, le patient lutte alors pour expirer alors que la valve expiratoire reste fermé, cela favorise l’auto PEP.

EN MODE VNI

Sans titre6

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

2 Réponses à “ASYNCHRONIES EN VENTILATION MECANIQUE”

  1. Rebotier
    29 juin 2019 à 0 h 17 min #

    Votre cours est magnifique de clarté
    Merci+++

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous poster un commentaire.

Sesoigner |
Lesmainsdanslhumus |
Sport et SEP |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mascoliosetmoi
| Malipo
| Lasik2016