OPTIFLOW

 

Les systèmes d’oxygénation classique (hors ventilation mécanique) ont plusieurs inconvénients. D’une part l’apport d’O2, se fait par des gaz froid et sec, d’autre part le débit des gaz peut être inférieur à la demande du patient et leur concentration peut être modifié par dilution.

L’ALTERNATIVE OPTIFLOW

L’Optiflow c’est quoi ? un système de lunette à oxygène sous amphétamines ; qui permet l’administration d’un débit élevé d’oxygène (jusqu’à 70L) , adapté à l’hyperventilation alvéolaire des  malades en insuffisance respiratoire aiguë, tout en assurant une humidification des voies aériennes., avec une FiO2 pouvant atteindre les 100%.

Ce système se substitue donc au masque à haute concentration, dès lors qu’un débit supérieur à 5 L/min est requis, mais en aucun cas à la VNI ou à la ventilation mécanique conventionnelle (seules aptes à  corriger une acidose respiratoire, et dont les indications restent inchangées).

Il sera donc utilisable des lors ou on sera face à un patient hypoxémique, et réfractaire à L’O2 « classique ». De plus il est très confortable et peut être mis en place pour aider au sevrage ventilatoire.

 

COMMENT CA MARCHE

L’administration d’oxygène à haut débit présente plusieurs avantages :

-       Cela provoque un effet « Wash out » c’est à dire lavage de l’espace mort oro-pharyngé

-       Le haut débit et l’effet pep permettent de réduire le travail inspiratoire.

-       L’humidification et le réchauffement permet de préserver la fonction muscociliaire, c’est à dire la limitation du reflexe naso-bronchique (bronchoconstriction) et prévention de l’augmentation des résistances des voie aériennes déclenché par les l’inhalation des d’air sec et froid.

-       Le haut débit de gaz rentre en compétition avec le flux expiratoire induisant une pression positive « extrinsèque » dans les voies aériennes permettant également d’allonger le temps expiratoire et de favoriser les échanges gazeux au niveau de la membrane alvéolo-capillaire.

EFFET SUR LA PAO2

L’augmentation de la FR entraine une baisse de la délivrance de la FiO2, partant de ce principe, on aura tout intérêt à faire baisser la FR du patient pour majorer notre efficacité. Un haut débit de délivrance (sup à 40L) permettra de tendre vers une baisse de la FR et diminuera donc les déperditions de Fi02.

De plus l’Optiflow à le grand avantage de pouvoir délivrer « véritablement » une FiO2 à 100%, la où les MHC dépassent rarement les 60 à 70% sous 15L.

EFFET PEP
Meilleur capacité d’oxygénation par rapport au MHC, notamment grâce à son effet PEP : il admit que :

-       un dédit de 35l/min donne une PEP à 3 cmH20

-       un débit à 45l/min donne une PEP à 5 cmH2O

-       un débit à 60l/min donne une PEP à  7 cmH20

(Sous réserve que le patient garde la bouche fermée)

NB : à un débit de 60L/mn la pression dans le pharynx est < 3 cmH20 si la bouche est ouverte

On aura donc une amélioration du recrutement alvéolaire.

Attention cependant, cette PEP est variable, non régulée, et dépendante de l’anatomie du patient. En effet Les fuites nasales, fermeture ou ouverture de bouche influx sur le débit et la pression naso-pharygnée admise par le patient.

 

AVANTAGES DE L’OPTIFLOW

-       Réduction du recours à la VNI

-       Réduction du travail inspiratoire

-       Lavage de l’espace mort nasopharyngé

-       La FiO2 est parfaitement maitrisé

-       Limite le risque infectieux (système clos)

-       Liberté de parole et d’alimentation préservée pour le patient

-       Suppression des effets délétères de l’apport de gaz sec grâce à l’humidification active

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

9 Réponses à “OPTIFLOW”

  1. Nicolas
    23 août 2019 à 15 h 40 min #

    Bonjour. Merci pour l’article mais je suis inquiet ou on m’aurait menti ?
     » L’Optiflow c’est quoi ? un système de lunette à oxygène sous amphétamines »…. sous amphétamines ?
    Je veux bien une explication si vous en avez. Merci d’avance.

    • infirmierderea
      15 septembre 2019 à 12 h 44 min #

      y me semble pourtant que l’image est assez parlante,
      merci de preciser quels sont tes interrogations, car « on m’aurait menti » c’est un peu vague ;)

  2. infirmierderea
    29 juin 2019 à 17 h 33 min #

    l’objectif est donc atteint, merci

  3. ZEDA
    26 juin 2019 à 21 h 55 min #

    Super blog, articles très intéressants et accessibles. Nous utilisons beaucoup l’optiflow dans la réa chir cardiaque où je travaille et pour le sevrage ventilatoire des patients (les plus hypoxémiques) c’est un très bon outil, simple à utiliser précis pour la FiO2.

  4. evelyne
    3 juin 2019 à 23 h 41 min #

    Bonsoir, je viens de découvrir votre blog ce soir et je suis très heureuse de tomber sur des sujets intéressants J’effectue mon stage pré-pro en réanimation polyvalente en ce moment et j’aimerais avoir des explications sur la manipulation les PSE et les amines SVP.
    Merci d’avance

  5. Michel
    14 mai 2019 à 0 h 24 min #

    Nous commençons à utiliser ce système au CH de Gien en Usc.

  6. infirmierderea
    10 avril 2018 à 20 h 13 min #

    Merci a toi pour ce commentaire sympa henri
    et bon courage alors pour ton pré pro

  7. henri
    10 avril 2018 à 19 h 36 min #

    bonjour,
    étudiant en 3 année , et qui fait son stage pré pro en réa.(j’ai hésité à le faire à Aubagne, je le fais finalement à la timone).
    Merci pour la qualité et l’accessibilité de tes articles.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous poster un commentaire.

Sesoigner |
Lesmainsdanslhumus |
Sport et SEP |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mascoliosetmoi
| Malipo
| Lasik2016